Consultez tous les avis (registre numérique)

Voici les observations et propositions sur le Contournement Ouest de Montpellier, reçues sur ce site internet, soumises au Commissaire enquêteur.

Ces avis ont été publiés pendant l'enquête publique qui devait de dérouler du 24 février au 3 avril 2020, mais qui a été suspendue le 20 mars pour éviter la propagation du covid-19.

Avec la reprise de l'enquête publique, les avis reçus du 17 août au 7 septembre seront de nouveau publiés.

Les messages d'insulte ou de diffamation, les messages à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, ont été exclus.

676 avis

Mis en ligne le par martin

Construire de nouveaux kilomètres de routes ne résoudra pas les problèmes de congestion, stop à la bétonisation.

Mis en ligne le par BRETIN

Avis favorable

Mis en ligne le par pons

je suis contre ce chantier qui sera un désastre écologique

Mis en ligne le par Anonyme

A l’heure de l’urgence climatique, ce projet routier d’un autre temps, qui ne répond pas aux enjeux environnementaux et sociaux de notre époque devrait être abandonné. Une infrastructure de mobilités durables (vélos, tram, bus ou/et trains) doit être étudiée à la place, afin de permettre à ceux qui le souhaitent de se déplacer autrement qu’en voiture individuelle.

Mis en ligne le par S

Totalement défavorable au projet du COM. Gain de temps théorique de 3% d'ici à 2028... à quoi bon réalisé ce projet ?

Le CoM n'est pas une solution viable. Aussi bien pour les riverains (pollution de l'ai, pollution sonore) que pour la biodiversité.

Il faut réguler la circulation en favorisant les transports doux et alternatifs.

Mis en ligne le par David

Bonjour, j'habite a proximité du tracé. Je peux affirmer que :

* Le trafic actuel est important et les ralentissements fréquents, a l'approche des ronds points du Rieucoulon et de genevaux,

* Il génère beaucoup de bruit lorsque la circulation est fluide.

Je suis donc a priori favorable au com, sous réserve que soit prise en compte la problématique du bruit.

Mis en ligne le par HEBRARD

L'urgence est plutôt de développer et d'investir dans les solutions alternatives plutôt que dans les infrastructures facilitant l'usage des véhicules émetteurs de CO2. Sans parler de la bétonisation et des risques pour le sol, les inondations, la biodiversité, la nuisance pour les riverains, les tonnes de béton coulés... Comment une mandature PS-EELV peut elle y être favorable... ?

Mis en ligne le par Cavatz

Je suis contre le projet de Contournement Ouest de Montpellier car il ne correspond pas aux enjeux environnementaux actuels. Le contournement ne permet pas de diminuer la pollution de l'air ni de permettre aux personnes de privilégier les mobilités durables.

Mis en ligne le par Anonyme

Je suis défavorable à ce contournement ouest de la ville de Montpellier et estime que les investissements prévus pour ce projet devraient être ré-investis autrement pour des mobilités partagées et des mobilités douces: plus de transports en commun, y compris pour relier réellement et efficacement la métropole aux communes voisines permettant ainsi de réduire le flot de voitures

A l'heure où il est plus qu'urgent d'agir les mobilités partagées, les mobilités douces, et la préservation de notre environnement DOIVENT être des priorités, y compris hors-Montpellier. Il est temps d'imaginer un nouvel avenir pour nos mobilités, et de s'attaquer au pourquoi les usagers prennent leur voiture et comment le réduire plutôt que comment désengorger tout en restant dans un objectif voiture. Au regard des urgences de notre époque, il faut régler la cause et non le symptôme.

Une citoyenne qui utilise sa voiture au quotidien, faute d'alternative.

Mis en ligne le par Caran

Je ne souhaite pas que mes impôts soient utilisés pour ce contournement qui ne résoudra pas les problèmes d'embouteillage. Si l'on veut traiter ce problème sur le long terme, il faut diminuer la part de la voiture dans les transports (actuellement plus des 3/4 des trajets domicile-travail se font en voiture dans l'hérault), en développant les autres mobilités. On parle de transition écologique, avant de construire une infrastructure qui restera pendant des dizaines d'années, il faut réfléchir sur le long terme de façon durable.

Mis en ligne le par Anonyme

je suis très favorable à ce COM qui est le chainon manquant du contournement de Montpellier. J,e trouve inconcevable que la circulation en provenance de l'A75 vienne buter sur les boulevards de ceinture, voire se perdre dans Montpellier même et accroître la pollution en ville. Il faut impérativement dévier directement vers l'autoroute et en amont de la ville la circulation des véhicules qui n'ont rien à faire à Montpellier.

Mis en ligne le par BOYER

Bonjour

Nous habitons une zone de plus en plus urbanisée ,quel sera le paysage avec une autoroute ou une voie rapide à 4 voies

Comment peut -on penser faire passer un projet aussi insensé?

A l'heure où nous devons revoir notre mode de vie j'approuve votre suspension de projet et je crois sincèrement qu'il faudrait relier les axes dans des zones plus éloignées avec moins de nuisances (pollution et bruit)

Pensons Ecologie et covoiturage ou transport en commun

Arrêtons le massacre des paysages urbains et peri-urbains

Avec les changements climatiques le bitume va augmenter la température environnante ,la faune et la flore sont déjà en danger .Il reste des zones vierges encore à Saint Jean de Védas ?Allez une autoroute ,des ponts suspendus ....

Quelle honte merci de votre compréhension

Mis en ligne le par Couderc

Je suis contre le COM car celui-ci ne répond pas aux enjeux climatiques que nous devons affronter actuellement. Celui-ci va à l'encontre de la transition écologique que nous devons opérer, est coûteux et va entrainer la destruction de terres agricoles. D'autres alternatives sont possibles (développement du covoiturage, des mobilités actives, etc.), il faut juste s'en donner vraiment les moyens !

Mis en ligne le par Crebassa - Association LUS

Encore une aberration dans un contexte de dérèglement climatique et d'érosion de la biodiversité. Nous favorisons encore un moyen de transport carboné. Les citoyens ne gagnerons pas de temps, puisqu'il vont toujours habité plus loin (c,'est le consentement à faire de la rote en voiture) En gros, il vont gagner 20 minutes, donc vont habiter 20 minutes plus loin pour être en campagne. Et donc rouler plus, polluer plus... Avec les nombreuses preuves scientifiques, je ne comprend pas pourquoi on développe encore des projets comme ça... Aberrant!

Mis en ligne le par SARRAZIN

Avis favorable.

L'accroissement de la population dans la périphérie de Montpellier y conduit à une saturation de nombre de routes, le développement des axes de circulation étant généralement postérieur à cet accroissement, souvent en retard. Tel est en particulier le cas de la D132 au sud-ouest de Montpellier et il est grand temps de passer à la réalisation de ce contournement évoqué depuis longtemps.

Cela n'est pas contradictoire avec le développement de transports en commun ou de pistes cyclables en milieux urbain ou péri-urbain. Ainsi, "contourner Montpellier" signifie ne pas traverser la ville, et les citadins montpelliérains qui souhaitent circuler à bicyclette devraient voir leurs conditions de circulation améliorées par la réalisation de ce contournement!

Mis en ligne le par BOYER

CONTRE un projet de création d'une autoroute supplémentaire, de plus en milieu urbain !!! Détruire toujours plus d'espaces encore verts pour que les voitures occupées par une seule personne et les camions en transit gagnent quelques minutes ? NON !!! Développons plutôt les moyens de transports en commun et changeons de mode de transport des marchandises , il y a bien trop de camions sur la A9 qui ne font que traverser notre région !!!

Mis en ligne le par deguilhem

Je suis plutôt défavorable au projet, en effet, dans le contexte actuel, nous savons que la betonisation grandissante n'est plus la solution pour nos société, Le Com, amènerait simplement plus de voitures sur Montpellier, ne réglant que trés partiellement, et pour un court terme, le problèmes des embouteillages, au lieu de mettre en place des alternative au tout voiture.

Mis en ligne le par Escudié

Ce contournement aurait dû être fait depuis plusieurs années. Il est aberrant, d'un point de vue écologique, que deux autoroutes ne soient pas jointes et simplement reliées par un barreau urbain en majorité à une seule voie, ce qui entraîne une surconsommation d'énergie fossile et une augmentation énorme de la pollution en CO2, en ozone et particules fines, d'où des risques de cancers et de maladies respiratoires multipliés pour tous les habitants de la zone. Les énormes bouchons constatés journellement aux heures de pointe ne faisant qu'aggraver cette situation.

D'autre part, la mise en sommeil de la ligne 5 de tramway décidé pour des raisons écologiques pas très évidentes par le précédent maire en fait encore empirer le problème. N'oublions pas non plus que les habitants de la métropole ne sont pas tous des trentenaires en pleine forme et qu'il existe de personnes âgées dans l'impossibilité de se déplacer en deux roues et pour qui les transferts de charge nombreux et peu faciles rendent les transports en commun actuels peu fiables et pratiques et font une obligation de se déplacer en voiture pour se rendre, par exemple, à des rendez-vous hospitaliers.

La santé mentale d'une population est aussi à prendre en compte, les espaces de mobilité ne doivent pas être réservés à une seul catégorie de population, ils doivent être partagés et non accaparés par une certaine catégorie, que ce soient les voitures, les vélos ou les transports en commun. Beaucoup de gens conçoivent par exemple la voiture comme un sas de décompression entre le monde du travail et la vie personnelle. Quitter un travail pour faire une vingtaine de kilomètres à vélo par n'importe quel temps est, soit impossible physiquement pour certains, soit purement inenvisageable en terme de liberté de circuler pour d'autres. Il faut aussi penser que les déplacements ne se limitent pas à travail/domicile mais qu'ils peuvent être augmentés par la nécessité de faire des courses, d'aller chercher des enfants dans des établissements scolaires ce qui ne peut être pratiquement envisagé qu'en véhicule personnel.

Pour toutes ces raisons et en tant qu'habitant âgé d'un village de l'ouest de Montpellier, soucieux de la qualité écologique de l'environnement de cette zone, partisan par exemple d'une ligne de tramway prolongeant la ligne 2 jusqu'à Cournonsec en empruntant l'ancienne voie ferrée d'intérêt local, partisan aussi de la ligne 5 jusqu'à Cournonterral, je suis favorable au Projet de Contournement Ouest de Montpellier

ENQUETE PUBLIQUE

Actualités

Le COM déclaré d'Utilité Publique