Consultez tous les avis (registre numérique)

Voici les observations et propositions sur le Contournement Ouest de Montpellier, reçues sur ce site internet, soumises au Commissaire enquêteur.

Ces avis ont été publiés pendant l'enquête publique qui devait de dérouler du 24 février au 3 avril 2020, mais qui a été suspendue le 20 mars pour éviter la propagation du covid-19.

Avec la reprise de l'enquête publique, les avis reçus du 17 août au 7 septembre seront de nouveau publiés.

Les messages d'insulte ou de diffamation, les messages à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, ont été exclus.

676 avis

Mis en ligne le par Anonyme

Opposé à ce projet qui va entraîner un "trafic induit", c'est à dire des véhicules supplémentaires sur les routes dus à un allongement des parcours et un report modal vers la voiture. A l'heure de la crise écologique, nous devons encourager les citoyens à utiliser des modes de transport plus vertueux.

Mis en ligne le par Audrin, maire de Saint-Georges d'Orques - maire de Saint-Georges d'Orques

Parce que la situation de milliers d’automobilistes est chaque jour toujours plus inadmissible (dizaines de kilomètres de bouchons, plus d’une heure de trajet matin et soir pour aller au travail à Montpellier et regagner son domicile le soir…), j'avais en novembre 2018 lancé un appel à la mobilisation pour que les maires de la Métropole de Montpellier se mobilisent et enjoignent l’État à prendre ses responsabilités. Une pétition en ligne et papier avait alors reçue de très nombreuses signatures envoyées au président de la République.

Face à la gronde grandissante et légitime de ces usagers de la route, il est IMPERATIF que le Contournement Ouest de Montpellier (COM) voit rapidement le jour afin de désengorger nos routes. et mettre fin au supplice de nos concitoyens.

Chaque jour, voilà ce que subissent les automobilistes :

- Plus d’une heure de trajet le matin pour rejoindre leur lieu de travail basé à Montpellier

- Plus d’une heure de trajet le soir pour regagner leur domicile

- Des dizaines de kilomètres de bouchons toujours plus importants

Mis en ligne le par Audrin, maire de Saint-Georges d'Orques - maire de Saint-Georges d'Orques

Parce que la situation de milliers d’automobilistes est chaque jour toujours plus inadmissible (dizaines de kilomètres de bouchons, plus d’une heure de trajet matin et soir pour aller au travail à Montpellier et regagner son domicile le soir…), j'avais en novembre 2018 lancé un appel à la mobilisation pour que les maires de la Métropole de Montpellier se mobilisent et enjoignent l’État à prendre ses responsabilités. Une pétition en ligne et papier avait alors reçue de très nombreuses signatures envoyées au président de la République.

Face à la gronde grandissante et légitime de ces usagers de la route, il est IMPERATIF que le Contournement Ouest de Montpellier (COM) voit rapidement le jour afin de désengorger nos routes. et mettre fin au supplice de nos concitoyens.

Chaque jour, voilà ce que subissent les automobilistes :

- Plus d’une heure de trajet le matin pour rejoindre leur lieu de travail basé à Montpellier

- Plus d’une heure de trajet le soir pour regagner leur domicile

- Des dizaines de kilomètres de bouchons toujours plus importants

Mis en ligne le par Anonyme

Je suis fortement défavorable à ce projet sachant qu'aucune autre solution n'a été réellement envisagée. Le cout est exorbitant, le résultat n'est pas probant et les terres agricoles devraient demeurer notre priorité.

Une perte de 16 hectares me semble une hérésie à une époque où la COVID nous a mis face à nos responsabilités en terme d'autosuffisance alimentaire

J'opte personnellement pour une extension des transports en commun. Au vu du budget, ile me semble possible de créer des voies de bus au gaz disposant d'une fréquence adéquate permettant son utilisation journalière

 

Mis en ligne le par Ilbert - chercheur associée au ciheam-iamm

Le schéma répétitif de constructions de périphériques et des couronnes successives autour des villes se répète depuis plus d’un siècle. Les sols s’artificialisent et les bétons gagnent les terres agricoles ou paysagères. Aujourd’hui, les périphéries des villes se transforment en gigantesques circuits autoroutiers et parcs de consommation. Les jonctions sont facilitées et transforment la ville de Montpellier et ses alentours en « comptoir » autoroutier.

Pourquoi répéter la construction d’infrastructures routières qui ne cessent de faire appel d’air pour la réalisation de nouvelles infrastructures ? Lorsque l’on imagine que les contournements suppriment les engorgements, n’oublie-t-on pas de mentionner que cette suppression est temporaire ? Tant que le tout voiture et le tout camion sont les rois, le doublement des voies ou la construction de nouveaux anneaux autoroutiers censés fluidifier à nouveau le trafic ne sont-ils pas notre seul horizon de vie ? La ville et ses banlieues croissent, mais à quels prix ? Le modèle tout croissance n’est-il pas épuisé ? Pourquoi ne pas cesser de privilégier le tout voiture ? Pourquoi ne pas construire des voies réservées aux bus ? Pourquoi ne pas créer des parkings relais, des cheminements doux, etc. ?

Lorsque l’on dit que les périphériques diminuent les émissions de CO2, n’oublie- t-on pas de sommer les trafics des flux de camions et de voitures sur l’ensemble des voies (autoroute Sud de Montpellier + contournement Ouest + Est + Nord)? ? N’oublie--t -n pas de sommer dans la durée l’intensification des flux de véhicules (camions, bus et voitures) ? Les effets du trafic du trafic cumulé sur les émissions de CO2 sont-ils pris en compte pour évaluer les risques sur la santé humaine et sur l’environnement ?

Pour que la transition écologique puisse amorcer un tournant, ne peut-on pas imaginer des périphéries qui respirent ? Des périphéries, poumons verts, dotées d’activités propices à l’innovation low tech ,ou aux développements alternatifs ?

Pour changer de cap et peut-on prendre sérieusement en compte la Convention Climat et les recommandations émanant de l'UE afin de diminuer les trafics routiers (voir fichier joint sur le constat systématique de dépassement de NO2 dans plusieurs villes de France, dont Montpellier) ?

Mis en ligne le par LUDOVIC

Il est très important que ce projet aboutisse au plus vite. Habitant LAVERUNE le rond point de Geneveau est saturé aux heures de pointe ce qui rend impraticable le CD 5 de Lavérune à ce rond point, d'où une énorme pollution dans ce secteur.

Montpellier est très en retard pour cette voie de contournement Ouest car la population des villages augmente au fil des ans ainsi que le nombre de véhicule empruntant l'A75 et voulant rejoindre l'A9.

Mis en ligne le par Sanchez

Cessez de proposer des mobilités "douces", du vélo ou des TC à des non-Montpelliérains qui ne font que passer ! Ceux qui viennent de Gignac pour aller à Sète ne pourront pas y aller en vélo ni en trotinette...

Ce projet ne s'adresse pas aux citadins de Montpellier, mais on y gagnera quand même : les Montpelliérains comme moi vont y gagner car moins de véhicules qui ne font que passer. On pourra ainsi mieux circuler en vélo dans notre belle ville. Tout le monde sera gagnant !

Soyons cohérents : si on veut davantage de place pour le vélo, il faut bien enlever du trafic automobile. Or, on ne peut pas interdire aux gens de traverser Montpellier sans leur laisser un autre choix, à ceux qui ne peuvent pas faire autrement. Sinon, c'est de l'écologie punitive et bornée. Une ville apaisée, pour reprendre les mots des écolos, ne passe pas par des interdictions ou des contraintes bêtes et méchantes, qui entraînent de la frustration et de l'énervement : c'est contre-productif.

Léa de Montpellier centre.

Mis en ligne le par Cellier (anonyme)

Je suis pour limiter la place de la voiture mais on ne peut et on ne doit pas être extrémistes. Par ailleurs, une ville comme Montpellier peut-elle poursuivre son évolution sans un contournement qui de plus relié les deux autoroutes qui desservent la ville. Le COM est la fin d’un emménagement logique et pensé depuis longtemps,

Mis en ligne le par David

Si le projet se concrétise, il faudra aussi veiller à conserver les accès sous la route qui permettent à de nombreux montpelliérains et vedasiens de traverser à pied ou à vélo en toute sécurité.

Mis en ligne le par Knüfer

Madame, Monsieur,

je suis opposée à ce projet qui attirera plus de véhicules dans la zone, va conduire à la destruction de terres agricoles et repose sur l'idée du tout voiture individuelle.

Mis en ligne le par ESS

Plutôt défavorable à cause des risques de pollutions des nappes phréatiques mentionnées dans l'étude et de la suppression de terres agricoles (il n'y en a déjà plus beaucoup...).

Cela dit, je comprends les inquiétudes des personnes qui prennent leur voiture tous les jours, mais je crois qu'il faut imaginer d'autres moyens de se déplacer pour ne pas encore augmenter la surface des routes.

Mis en ligne le par ESSELIN

Contre le COM, projet d'une autre époque.

L'ère de la bagnole (électrique ou non) doit toucher à sa fin : c'est moche, ça pollue, ça coûte cher et à la fin cela fait gagner de l'argent aux mêmes (notamment les grands bétonneurs français).

Je suis Pour construire un projet alternatif avec les citoyens, Pour travailler à du vivre ensemble avec le développements des transports collectifs.

Car une fois le COM construit, il y a aura le LIEN (parce que tu comprends, on a déjà construire le COM) et puis le DEM, et puis les voies d'accès à Oxylane... et à la fin, on finira sans terres agricoles, avec une eau plus que polluée et des épisodes d’inondations encore plus nombreux (ne pas oublier que l'artificialisation des sols et l'une des grandes causes de l'augmentation des inondations).

Je propose donc qu'on ne construire pas le COM mais qu'on travaille à d'autres projets de mobilités avec les habitants de la métropole et du département.

Mis en ligne le par thomas

Bonjour, habitant Montpellier depuis plus de 30 ans et n'ayant pas attendu la mouvance écologique pour me poser des questions, Je ne peut qu'appuyer la mairie, métropole etc....

À construire au plus vite ce périphérique autour de la ville. Il nous delestera d'un nombre conséquent de voiture, camion, sûr l'avenue de la liberté et le centre en général. Il est clair qu'il faut du courage aujourd'hui pour construire de tels infrastructures, mais les associations faussement écologique ne doivent pas vous aveugler sûr cette épineuse mais vitale infrastructures. Merci.

Mis en ligne le par CAMBON

Des villes deux fois plus petites que Montpellier, comme Caen, sont dotées d'un contournement complet .

Il faut penser à l'avenir : lorsque tous les automobilistes auront acquis un véhicule électrique non bruyant, il faudra toujours des voies rapides de dégagement qui évitent les ronds points et les crises de nerf.

Mis en ligne le par VINCENS

Comment peut-on discuter la nécessité de relier l'A 750 et l'A 9 ? J'ai de nombreux amis qui préfèrent passer par l'avenue de la liberté quitte à polluer les très nombreux riverains. Je pense qu'il est criminel de tolérer ces embouteillage en pleine ville. Je lis que certains opposants pensent que ce COM va attirer des constructions. tous les habitants ne sont pas masos et de toute façon, nous avons les moyens de refuser ces constructions.

Non, je le répète, ce retard est totalement incompréhensible. et .... très triste.

Totalement favorable à ce projet.

 

Mis en ligne le par GILLES

Il est impératif de fludifier la liaison entre les 2 autoroutes A75 et A9

Cette liaison a déjà pris des années de retard et son inexistence perturbe en permanence le traffic de la metropole de Montpellier que ce soit dans un but de déplacement local ou de liaison entre les 2 autoroutes.

Les communes de l'ouest de la metropole ont entreprit des développements urbains ambitieux mais aucune solution de déplacement n'a été prévue pour prendre en compte les déplacements de ces nouveaux habitants.

Les embouteillages et temps de trajets de l'ouest montpellierain sont comparables à ceux des mégalopoles et provoquents au quotidien nuisances et polution sur les communes traversées.

Une grande patie de ce trafique se retrouve à passer en plein centre ville via l'avenue de la liberté qui est saturée pratiquement en continue.

Réaliser ce contournement est une décision de bon sens qui permettra de proposer un trajet simplifié pour le traffic de contournement ouest/sud et viendra alléger le traffic périurbain des communes de l'ouest de la métropole.

Raccordée à plusieurs lignes de tramway (ligne 5 et 2), cet axe permettra de mettre en place des parkings d'échange qui viendront conforter les acces en transport en commun vers le centre ville.

Mis en ligne le par N 'ZENGUI

Le COM va permettre d'éviter les pénétrations de trafic dans le centre de Montpellier ainsi que dans les cœurs des villes alentours comme par exemple la commune de Juvignac.

Le but étant de soulager la circulation des usagers locaux en déviant tous ceux qui ne font que passer.

Mis en ligne le par DURAND

Il était temps ! Décongestionner le centre ville pour mieux respirer à Montpellier !

Une autoroute (A750) qui débouche en pleine ville sans voie de délestage n'a aucun sens et est générateur de bouchons, on le subit depuis 10 ans, donc de pollution inutile.

Favorable

Jérémy (de Juvignac)

ENQUETE PUBLIQUE

Actualités

Le COM déclaré d'Utilité Publique