Consultez tous les avis (registre numérique)

Voici les observations et propositions sur le Contournement Ouest de Montpellier, reçues sur ce site internet, soumises au Commissaire enquêteur.

Ces avis ont été publiés pendant l'enquête publique qui devait de dérouler du 24 février au 3 avril 2020, mais qui a été suspendue le 20 mars pour éviter la propagation du covid-19.

Avec la reprise de l'enquête publique, les avis reçus du 17 août au 7 septembre seront de nouveau publiés.

Les messages d'insulte ou de diffamation, les messages à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, ont été exclus.

676 avis

Mis en ligne le par Anonyme

Il est important de réaliser ce contournement et qu'il prévoit la mise en place d'une piste cyclable et des parking avec navette pour accèder au tram. Cela permettra de contourner la ville sans la surcharger, favoriser l'accès des citoyens urbains aux extérieurs et laisser plus de place libre aux modes de déplacements plus propres en ville. Cela permettra d'améliorer la côte des routes récemment cédées aux cyclistes en ville.

Je suis donc 100% favorable à ce projet.

Mis en ligne le par MERLIN

Cet ouvrage est absolument indispensable à plusieurs titres :

1. C'est le châinon manquant pour relier l'A750 à l'A9 : le trafic sur la voie unique actuelle est notamment saturé notamment par les poids-lourds transportant des marchandises ou des engins de chantier (environ 40% du trafic). Ces poids-lourds opérant des transports internationaux ne disparaîtront pas et ne seront, malheureusement, jamais remplacés ni par des vélos, ni par des transports ferroviaires qui demeurent compliqués, onéreux et peu fiables. Il est anormal qu'une circulation autoroutière se déverse sur des routes locales qui ne sont pas dimensionnées à cet effet.

2. D'un point de vue écologique, c'est la seule solution pour réduire les embouteillages gigantesques de l'ouest montpelliérain, dont on sait qu'il sont des sources de pollution atmosphérique et sonore bien plus importante qu'une circulation fluide sur une route correctement calibrée à cet effet, évitant le déversement de véhicules sur des voies qui ne sont pas prévues pour cela (centres villages).

L'argument d'une artificialisation des sols élevé contre ce projet ne paraît pas recevable : faut-il rappeler que seuls 6,6% des sols sont "artificialisés" dans le département de l'Hérault : 40,4% sont des terres agricoles, 49,2% des forêts et milieux semi-naturels, 1,3% des zones humides et 2,5% des surfaces en eau (source : draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/1_territoire_hte_resolution_impr_image_300dpi_cle8f3fd4_cle07d125.pdf) C'est donc un faux problème.

L'argument contre ce projet d'un "appel d'air" à voitures est encore moins pertinent, une forte partie du trafic étant constitué par des transports de marchandises ou des engins de chantier (camions-bennes, camions-toupies, pelles, etc...).

3. D'un point de vue économique, Montpellier est une ville qui ne dispose pas d'un accès à la mer ni de fleuve, engoncée et sans infrastructures à la hauteur de ses ambitions. Aucune ville ne se développe sans moyens de transports permettant la vie des entreprises. Si cela ne peut pas être le train, ni le fleuve, ni la mer, restent la route ou les airs.

4. D'un point de vue urbanistique, on ne peut pas poursuivre un objectif, louable, de logement des personnes et donc continuer à remplir les villages des 1ère et 2ème couronne de Montpellier avec des constructions de collectifs ou lotissements dans d'importantes proportions sans mettre à niveau les réseaux de transport. Le COM fait partie des solutions incontournables, au même titre que la création de pistes cyclables continues (car, non, cela n'est pas incompatible, au contraire !) ou l'amélioration des transports en commun (le tracé du tramway de Montpellier est aberrant, ne desservant quasiment aucune zone d'activité de la ville : ni Euromédecine, ni Parc 2000, ni Garosud. De nombreux professionnels ne peuvent pas l'utiliser).

Ou alors, à défaut de routes, il faut cesser de construire à l'ouest de Montpellier.

5. Dernier point, le coût de 400 millions d'euros, que les opposants croient pouvoir fustiger comme étant excessif.

Cependant, il faut mettre les choses en perspective : il s'agit d'un équipement structurant, appelé à servir 30 ou 40 ans au moins. Le budget ANNUEL de la métropole de Montpellier s'élève à 1.350 millions d'euros. Le budget ANNUEL du département de l'Hérault s'élève à 1.470 millions d'euros.

Un coût de 400 millions d'euros, qui représente à peine 15% d'un seul budget annuel Métropole+Département, est donc loin d'être insupportable pour un tel équipement structurant appelé à servir des dizaines d'années.

L'idéologie et les incantations infondées prétendument écologiques ne peuvent pas prévaloir.

L'examen objectif d'une situation qui empire depuis 30 ans, une analyse concrète et des solutions pragmatiques, parmi lesquelles la réalisation du COM, sont nécessaires.

Cet ouvrage est INDISPENSABLE.

Faites VITE pour permettre à l'ouest de Montpellier de mieux se déplacer et mieux respirer.

Mis en ligne le par SOTO - Communauté de communes Vallée de l'Hérault

La Communauté de Communes Vallée de l'Hérault apporte son soutien total à la Métropole dans la réalisation du contournement ouest de Montpellier.

Mis en ligne le par Agulhon

Fluidifier la circulation Nord/Sud, c'est aussi faciliter l'entrée de Montpellier aux habitants de la plaine ouest, les laissés pour compte de toutes les évolutions de la Métropole en termes de transports depuis des années.

Même si le tram arrive jusqu'à Lavérune (ce qui semble déjà compromis) ou au rd point "de Paulette", le flux automobile pour y accéder ne se réduira pas.

C'est peut être triste et dommage mais le tram à lui seul ne règlera pas tout. La route reste indispensable et la relative facilité d'accès à Montpellier par le sud (Zénith 2x2 voies, Rte de Palavas 2x2 voies ...) le montre.

 

Mis en ligne le par PAILLOT

Bonjour, je viens de Saint Félix de Lodez et journalièrement, je dois rejoindre l'est de Montpellier pour mon travail.

Faire ce contournement, me ferai gagner énormément de temps pour me rendre sur le lieu de travail.

Je dois donc plus que très favorable a ce projet de contournement.

En effet, il n'y a qu'un seul moyen quand on vient de l'ouest de se rendre le l'autre coté de la ville, ou au nord ou au sud, ce qui génère des files d'attentes interminables.

Ce projet est pour moi indispensable.

Merci de m'avoir permis de m'exprimer.

Mis en ligne le par Anonyme

Riverain de la N109 à Juvignac. Je suis favorable au projet car il va permettre de fluidifier le trafic jusqu'à l'A709 qui est infernal à ce jour pour aller travailler en direction de Montpellier ou même de Saint-Jean-de-Védas.

Mais je souhaiterais tout de même qu'on prenne en compte qu'il va y avoir beaucoup plus de trafic et que la portion de la N109 à Juvignac qui est bordé d'habitation est déjà très très bruyante à ce jour (même avec un enrobé acoustique), donc il serait indispensable de prévoir des murs anti-bruit pour la tranquillité de tous les riverains de ce projet.

Merci

Mis en ligne le par GINER BILLETTE

Bonjour,

Habitante de Lavérune, à la sortie de mon lotissement RUE DES LAURIERS, je suis bloquée jusqu'au rond point Paul Fajon " dit rond point Paulette " cela dure entre 10 et 15 minutes et ce dès 7 heures 15 - 7 heures 30 le matin cela est inadmissible toutes les voitures de Fabregues Saussan traversent Lavérune et rejoignent toutes les voitures arrivant de Cournonterral, Cournonsec Montbazin. Il faut absolument que le contournement soit fait ! idem quand on prend la route pour se rendre à Saint Jean de Vedas y compris le week-end et pendant l'été avec les voitures arrivant de l'autoroute A75

 

Mis en ligne le par Anonyme

Riverain de la N109 à Juvignac. Je suis favorable au projet car il va permettre de fluidifier le trafic jusqu'à l'A709 qui est infernal à ce jour pour aller travailler en direction de Montpellier ou même de Saint-Jean-de-Védas.

Mais je souhaiterais tout de même qu'on prenne en compte qu'il va y avoir beaucoup plus de trafic et que la portion de la N109 à Juvignac qui est bordé d'habitation qui est déjà très très bruyante à ce jour (même avec un enrobé acoustique), donc il serait indispensable de prévoir des murs anti-bruit pour la tranquillité de tous les riverains de ce projet.

Merci

Mis en ligne le par Severac

Indispensable pour une ville de importance de Montpellier. Désengorger les accès, c'est réduire la pollution engendrée par les embouteillages.

Mis en ligne le par HUGON

Je suis favorable sur le projet de contournement ouest de Montpellier comme il a été réalisé sur Castries pour désengorger le flot de véhicules. L'idéal est de programmer la réalisation de la fin du lien avec la continuation du projet contournement ouest. jusqu'à l'autoroute A9.

Mis en ligne le par LECONTE

Habitant à St Paul est Valmalle j'empreinte l'axe depuis l'A750 jusqu'au rond point de paulette, puis vers Montpellier. il est grand temps d’améliorer cette axe bouchonné en continue de part sa mise en relation des 2 autoroutes, mais également de l'augmentation importante de la population sur l'ensemble des villages à l'Ouest de Montpellier.

Je suis favorable au projet de COM, mais aussi pour développer le long de cette axe des "autoroutes cyclables" de façon à ce que les gens des villages limitrophes de Montpellier puissent venir au travail à à vélo.

David Leconte

 

Mis en ligne le par PICAVET

Bonjour

quand je vais à la salle de gym qui fait face à la D612 je vois un bouchon continue de voitures et camions et c'est comme cela toute la journée. Je me dis (depuis de nombreuses années:25 ans) ils vont faire quelque chose ou tout le monde s'en fout ! j'habite Saint Jean de Védas et devant mon habitation la circulation est devenue infernale (chose qui n'existait pas quand je suis arrivé).

les bouchons sont dus aux ronds points et le tram. Je pense que dans un premier temps il faut effectuer des ponts sur les autres ronds points (comme cela doit être fait au rond point Génnevaux) et souterrain pour le tram, sans oublier les murs anti bruits de chaque coté de cette route.

Mis en ligne le par jaussaud

favorable au desengorgement de l'ouest montpellierain qui s'asphyxie dans les bouchons.

N'en déplaise aux fans du vélo (dont je fais parti et que je pratique 2 fois par semaine pour aller travailler). Il est parfois impossible de faire sans voiture selon son métier/ l’établissement scolaire etc.. et les transports en commun ne règlent pas tout...

Ce contournement est indispensable et doit se faire vite. Sinon il faut interdire aux mairies de l'ouest tout lotissement ou immeuble à venir

Mis en ligne le par cayrol - inra

La voiture n a plus sa place et appartient à un autre monde. Cette argent doit être dépense ailleurs. Pour fluidifier la circulation en ville, le contournement n est pas solution. Regardons nos voisins, est ce que la circulation est fluide a Toulouse, a bordeaux etc...

Il existe suffisamment d étude scientifique qui démontre que ces projets créent des appels d air aux automobiles et autres infrastructure. Ces nouvelles voies seront bouches dans quelques années et il faudra les entretenir. Réfléchissons a la ville de demain, comment réduire le nombre de voiture ? Des solutions existent. Il manque seulement le courage politique et la volonté de chaque citoyen de changer notre mode de vie.

Sincèrement, dans mon fond intérieur je souhaiterai pouvoir rejoindre le nord de montepllier rapidement sans bouchon. Mais on le sait ce sont des projets d'un autre age (années 80) qui sont voués à l'échec.

Mis en ligne le par cayrol - inra

La voiture n a plus sa place et appartient à un autre monde. Cette argent doit être dépense ailleurs. Pour fluidifier la circulation en ville, le contournement n est pas solution. Regardons nos voisins, est ce que la circulation est fluide a Toulouse, a bordeaux etc...

Il existe suffisamment d étude scientifique qui démontre que ces projets créent des appels d air aux automobiles et autres infrastructure. Ces nouvelles voies seront bouches dans quelques années et il faudra les entretenir. Réfléchissons a la ville de demain, comment réduire le nombre de voiture ? Des solutions existent. Il manque seulement le courage politique et la volonté de chaque citoyen de changer notre mode de vie.

Sincèrement, dans mon fond intérieur je souhaiterai pouvoir rejoindre le nord de montepllier rapidement sans bouchon. Mais on le sait ce sont des projets d'un autre age (années 80) qui sont voués à l'échec.

Mis en ligne le par de Lavérune - Mairie de Lavérune

Globalement, la commune de Lavérune n’est pas opposée à la réalisation du contournement ouest de Montpellier. Elle souhaite apporter cependant les observations et réserves ci-dessous :

- concernant les enjeux environnementaux, nous souhaitons que la consommation des espaces agricoles et naturels soit la plus réduite possible et que des mesures compensatoires et préventives adaptées s’appliquent sur les terres agricoles impactées, notamment les AOC Saint Georges et Grès de Montpellier, la biodiversité, les paysages et les risques d’accroissement des crues liées aux infrastructures. La commune demande à ce que le corridor trame verte partant du château de l’Engarran vers la zone Rieucoulon de Saint Jean de Vedas ne puisse pas faire l’objet d’interruption ou d’empiétement préjudiciables à sa fonction.

- concernant les enjeux liés aux déplacements, nous souhaitons que les bandes d’arrêt d’urgence puissent être transformées en sites propres pour les bus et que l’itinéraire cyclable soit bien ajusté dans son tracé, sa dimension et les aménagements de franchissement et respecte le principe de continuités cyclables avec l’existant.

La réalisation de l’échangeur de Gennevaux, qui a fait l’objet d’un aménagement dans le cadre du projet de la ligne 5, est très attendue mais ne résoudra pas à lui seul l’impact important des flux de circulation affectant fortement notre commune. De façon plus globale, il conviendra de repenser les modalités de circulation desservant l’ouest de Montpellier. Quant à l’arrivée du tramway au rond-point de Septimanie à l’entrée de la commune avec un parking de 60 places (rapidement saturé), nous pensons qu’elle ne réglera pas le problème des véhicules traversant la commune mais au contraire entraînera un accroissement de ces nuisances. Par ailleurs, la politique communale est de maintenir un espace agricole et naturel entre l’arrivée du tramway au rond-point Gennevaux et la zone urbaine actuelle de Lavérune. Cet espace est nécessaire à la qualité de vie des habitants (actuels et futurs) et ne doit pas être urbanisé. C’est le lieu où existent le château de l’Engarran, le domaine de Biar, les AOC Saint Georges, les interventions communales pour développer l’agriculture péri urbaine (vergers d’oliviers, location de terrains communaux à des agriculteurs, accueil d’apiculteurs, ...), toutes des actions allant dans le sens d’une non urbanisation de cet espace. C’est aussi une zone en partie inondable. Sa vocation de trame verte et de protection de la biodiversité et des paysages est à préserver (SCOT). Nous préconisons la réalisation d’une voie à haut niveau de service à partir de l’échangeur de Gennevaux vers Lavérune et les communes de l’ouest Montpellier.

Pour faire suite aux considérations ci-dessus évoquées, le contournement ouest de Montpellier doit être resitué dans le cadre d’une vision prospective globale de l’aménagement de notre territoire, comprenant la mise en œuvre de la LICOM (liaison intercommunale à l’ouest de Montpellier) et la finalisation du LIEN (liaison intercommunale d’évitement nord de Montpellier). Afin de poursuivre sa politique environnementale (développement de l’agriculture en circuit court, pérennisation des espaces préservés, gestion des zones humides de la Mosson…) la commune de Lavérune sollicite le bénéfice de mesures compensatoires par rapport aux ouvrages qui vont être réalisés.

Le maire de Lavérune,

L’adjointe au cadre de vie, environnement et développement durable,

L’adjoint à l’urbanisme et travaux

Mis en ligne le par Svistoonoff

Défavorable au projet tel quel.

Favorable à un contournement non autoroutier moins polluant, moins bruyant et moins coûteux.

Mis en ligne le par G

Comment peut-on encore douter du caractère indispensable d'un tel projet ?

Ce n'est pas en créant des bouchons qu'on dissuade les automobilistes !. 99 % des personnes prises dans les bouchons matin et soir le font par obligation et non pas par plaisir. Ils doivent aller TRAVAILLER et habitent bien trop loin pour envisager un déplacement en vélo. Dans tous les cas, ils DOIVENT PRENDRE LA VOITURE. Faut-il les punir d'aller travailler ?

Il serait bien que les avis des vrais utilisateurs soient pris en compte, et non pas les extrémistes écologistes qui n'ont pas à se déplacer pour aller travailler, qui n'ont pas à faire 15 km en 45 mn ou 1h aux heures d'embauche.

Beaucoup d'automobilistes souhaitent aussi plus de pistes cyclables pour se promener, aller faire ses courses... !! mai la semaine ils ont autre chose à faire que de perdre du temps dans les bouchons. Car nous parlons aussi productivité : perte de temps de travail et/ou de temps de loisirs pour les travailleurs, employés excédés en arrivant au travail...

Moins de bouchons = moins de pollution liée aux véhicules immobilisées.

La solution : un vrai boulevard urbain FLUIDE avec VITESSE LIMITEE (impact très positif sur la pollution).

Il faut arrêter de croire que tout le monde passera aux vélos, surtout quand vous voyez le réseau des pistes cyclables, non reliées, où vous mettez votre vie en danger à chaque carrefour.

Il faudrait aussi privilégier les 2 roues motorisés qui génèrent moins de pollution et peuvent remplacer une voiture. C'est une solution alternative longue distance aux voitures, là où le vélo n'est pas possible.

Mais actuellement comme dans Montpellier la mise en place de piste cyclable réduit la largeur des voies voiture et les 2 roues motorisés ne peuvent plus se faufiler : contre productif et dissuasif pour ce mode de déplacement alternatif.

Cette route existe il suffit de l'élargir, de fluidifier.

Aucun intérêt effectivement d'en faire une plus loin vers Pignan, Saint Georges où là effectivement il faudrait prendre sur les espaces naturels.

La vocation de Montpellier est aussi de se tourner vers le tourisme, vers les estivants venant du "nord" et qui trouvent une pauvre départementale entre les 2 autoroutes.

Créer un boulevard urbain évitera aussi du traffic dans Montpellier. La fluidité sur ce boulevard attirera bon nombre d'automobilistes et leur évitera d'aller sur les routes traversantes de Montpellier.

Garder le bouchon entre Pignan et le rond-point et faire le parking P+Tram au rond-point : que fera un automobiliste qui aura déjà fait 30 mn de bouchon ? Il continuera sa route en ignorant le Tram bien sûr.

La politique d'urbanisation des communes environnantes (Pignan, Cournon, St Georges...) ne peut pas se faire sans un réseau routier pouvant absorber le surplus des populations. il faut être COHERENT dans l'aménagement du territoire.

Tout l'Ouest de Montpellier a été délaissé depuis 20 ans, à la différence du secteur Est qui dispose maintenant d'infrastructures digne d'une métropole comme Montpellier. Il convient de rééquilibrer les choses, et rapidement, sans discordes politiques.

Signé : Un habitant de l'Ouest, un fervent utilisateur du vélo, qui demande bien sûr plus de piste cyclable, mais qui doit aussi aller travailler là où le vélo ne peut pas aller... !

ENQUETE PUBLIQUE

Actualités

Le COM déclaré d'Utilité Publique