Consultez tous les avis (registre numérique)

Voici les observations et propositions sur le Contournement Ouest de Montpellier, reçues sur ce site internet, soumises au Commissaire enquêteur.

Ces avis ont été publiés pendant l'enquête publique qui devait de dérouler du 24 février au 3 avril 2020, mais qui a été suspendue le 20 mars pour éviter la propagation du covid-19.

Avec la reprise de l'enquête publique, les avis reçus du 17 août au 7 septembre seront de nouveau publiés.

Les messages d'insulte ou de diffamation, les messages à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, ont été exclus.

676 avis

Mis en ligne le par Leclair

Arretez de gaspiller l'argent public pour détruire la planète!

Mis en ligne le par Boudy

Dans la mesure où la Métropole de Montpellier connaît une très forte croissance démographique et continue de se développer, ce projet est devenu une nécessité absolue. Si l’on veut désengorger le centre-ville et apaiser la circulation, il faut créer des itinéraires de contournement pour permettre aux automobilistes de ne plus avoir à passer par le centre et de créer du trafic de transit.

Il parait essentiel de finir les boucles de contournements autour de Montpellier pour maitriser les déplacements et les mobilités sur le territoire.

Mis en ligne le par Gabay

Il faut cesser de détruire des terres au profit de minable confort.

Mis en ligne le par Anonyme

Très favorable au projet. Essentiel pour désengorger le trafic, et faciliter la circulation sur Montpellier et sa périphérie.

Mis en ligne le par LE GUEN

La préfecture de l'Hérault est une locomotive pour notre département depuis de nombreuses années.

S'ajoute à cela, une attractivité naturelle du département qui induit un solde migratoire positif pour la zone urbaine de Montpellier mais également pour les territoires du nord et ouest de l’Hérault.

A la faveur de l'aménagement de l'A750 et de l'A75, et de la performance des transports en commun, les communes du nord de l'Hérault accueillent des nouveaux habitants dont certains travaillent dans la métropole ou dans ses alentours. Ainsi, l'aménagement du COM ne concernera pas que Montpellier mais il s'inscrit dans une logique d'équilibre de territoire et bénéficiera aux populations des communes des hauts cantons dont Lunas qui viennent travailler à Montpellier et dans ses alentours et qui n'ont pu résider dans la métropole.

Il est inconcevable que deux axes structurant comme l'A9 et l'A750 ne soient pas raccordés.

Le COM permettra ainsi de conforter les logiques de complémentarités entre le rural et l'urbain, en autorisant des connexions routières. De plus le COM permettra des déplacements vers l'est de l'Hérault, l'aéroport de Montpellier et la nouvelle gare TGV. De nouvelles mobilités collectives émergeront assurément grâce à cet axe de communication.

Ainsi le COM renforcera les territoires ruraux et facilitera leur développement économique.

Cette situation qui dure depuis déjà depuis trop longtemps est nuisible pour l'environnement et le développement économique de la zone.

Mis en ligne le par Carreel

Bonjour,

Habitante de la métropole mais pas de Montpellier, je travaille dans la métropole mais pas à Montpellier. Car il n'y a pas que Montpellier dans la métropole.

J'ai essayé les transports en commun mais cela implique 2h30 de trajet par jour car non Mtp vers non Mtp !

Le vélo, j'ai essayé mais les pistes cyclables sont des pointillés et surtout trop de km pour mon age . Toutefois oui je suis pour plus de pistes cyclables.

Donc je n'ai pas le choix je dois y aller en voiture et passer par le rond point de 'Paulette' ! et ses embouteillages qui augmentent augmentent avec la politique d'urbanisation de la métropole ouest. Vous avez fait plusieurs enquêtes (sondages et comptages au bord des routes), vous savez donc que nous sommes nombreux non-Mtp vers non-Mtp et pourtant nous sommes de la métropole ou proche.

Donc svp soyez cohérents, pour arrêter ces embouteillages et la pollution qui va avec, faites ce contournement en aménageant l'existant (pont, 4 voies, pistes cyclables) sans construire un nouveau circuit qui prendrait sur les espaces naturels déjà bien diminués.

Dans l'espoir qu'au bout de 10 ans de promesses il y ait enfin de l'action utile, bonne journée

Mis en ligne le par CANCE

l est inconcevable que deux axes structurant comme l'A9 et l'A750 ne soient pas raccordés.

Cette situation qui dure depuis déjà depuis trop longtemps est nuisible pour l'environnement (pollution des nombreux véhicules arrêtés) et le développement économique de la zone (perte de temps de tous les professionnels pris dans les embouteillages).

Les bouchons sont permanant, il est plus qu'urgent que ce contournement soit réalisé !

Faisant le trajet tous les jours depuis Balaruc à Juvignac, cet équipement réduirait de 30% la durées du trajet.

De plus, d'un point de vu professionnel, il n'est pas envisageable de prévoir de déplacement depuis Juvignac vers Montpellier avant 9h00 tant l'état du trafic à l'heure de pointe est dégradé.

J'attends avec impatience la mise en service du contournement.

Mis en ligne le par Charvet

Il est inconcevable que deux axes structurant comme l'A9 et l'A750 ne soient pas raccordés.

Cette situation qui dure depuis déjà depuis trop longtemps est nuisible pour l'environnement (pollution des nombreux véhicules arrêtés) et le développement économique de la zone (perte de temps de tous les professionnels pris dans les embouteillages).

Les bouchons sont permanant, il est plus qu'urgent que ce contournement soit réalisé !

Faisant le trajet tous les jours depuis Balaruc à Juvignac, cet équipement réduirait de 30% la durées du trajet.

De plus, d'un point de vu professionnel, il n'est pas envisageable de prévoir de déplacement depuis Juvignac vers Montpellier avant 9h00 tant l'état du trafic à l'heure de pointe est dégradé.

J'attends avec impatience la mise en service du contournement.

Mis en ligne le par AUBERT

Pour le COM nous n’avons pas besoin d’une autoroute, mais simplement d’une amélioration et d’une fluidification de l’axe existant, sans élargissement, en améliorant les principaux points de blocage (les deux ronds-points et le croisement avec la ligne de tramway).

Comme le préconise le président de la Métropole un boulevard urbain est suffisant.

Des tarifs incitatifs doivent être proposé aux usagers de L’A75 pour rejoindre Lyon via Béziers, surtout pour les poids lourds, trajet supplémentaire largement compensé par les pertes de temps sur le COM actuel. Le tronçon Béziers Nîmes devrait être gratuit pour ces usagers.

Pour gagner quelques secondes, l’échangeur NORD ne justifie pas la consommation de terres agricoles ou naturelles supplémentaires.

Les cheminements doux indispensables pour relier Fabrègues ou Saint-Jean de Vedas à Montpellier sont eux prioritaires et seront beaucoup plus simples à réaliser si le projet redevient ce qu’il devrait être : un boulevard urbain.

La priorité doit être la réalisation du LIEN et de la LICOM, prolongement du lien jusqu’à Villeneuve-lès-Maguelone (D986), pour les habitants de l'Ouest de Montpellier.

Il est surprenant de voir que la RD612 (route de Sète) ne soit pas complètement intégrée dans ce projet.

Le COM s'arrête au Mas de Grille de St. Jean de Védas par des bretelles vers l'A709, il est seulement fait état d’une bretelle de la RD612 vers Nîmes, mais rien vers Perpignan/Béziers.

Le pont du XVIII ème siècle sur la Mosson fait obstacle au raccordement en 2x2 voie de la RD612 et du COM.

Aucuns déplacements doux ne sont envisagés pour rejoindre le Mas de Grilles à Villeneuve-lès-Maguelone.

Tout cela se justifie peut-être par le fait qu’il est possible que ce secteur soit à remodeler en fonction du futur passage de la LGV vers Perpignan, notre arlésienne locale.

Dans l’attente de l’aboutissement de ces projets, la RD612 (route de Sète) doit être connecté à l’A709 via la rue Saint-Exupéry de la ZI de la Lauze au travers d’un rond-point sur la RD612.

OUI a un axe routier à l'ouest de MONTPELLIER mais NON au COM, tel qu’il est proposé.

Mis en ligne le par Martareche

Projet inutile et climaticide d'un autre temps.

Mis en ligne le par ANONYME

En prévision de l'augmentation importante du trafic sur D 13262 après travaux ,

une mise en place du mur antibruit efficace coté SUD au minimum sur toute la longueur de l'allée de la Marquerose serait INDISPENSABLE ;

Les centaines d'habitations se trouvant à < 500 m de distance par rapport à cette nouvelle bretelle autoroutière .

Mis en ligne le par BASTIDES

Un nouveau grand projet inutile et d'un autre temps. Alors que nous traversons une crise qui doit nous permettre collectivement de changer de paradigme sur les transports, ce projet apparaît comme la poursuite de ce qui a fait tant de mal à notre pays, notre économie et notre climat! Comment le soutenir ou même le tolérer ? L'effort financier doit être développé autour de l'ensemble des mobilités alternatives à la voiture individuelle (marche, vélo, transport en commun, train) présentant un atout social et environnemental. Ce "COM" va venir plomber les efforts actuellement en cours et va conforter les usagers dans l'idée que la voiture peut être une solution alors que, bien évidemment, c'est tout l'inverse que nous devons rechercher Décourager les usagers de prendre la voiture en leur proposant un panel d'autres solutions. La réduction du trafic doit être recherchée, par l'amélioration d'une fluidité qui ne sera que précaire et nous enfermeras dans une logique du "toujours plus". Farouchement opposé à ce projet donc!

 

Mis en ligne le par Anonyme

Autant les pistes cyclables étaient une très bonne initiative en ce qui concerne la transition écologique de la ville de Montpellier, autant ce contournement n'est pas utile mais il est en plus contradictoire avec cette transition verte qui est indispensable pour notre futur. Mon avis est évidemment défavorable.

Mis en ligne le par Durand

Une absurdité écologique et un gouffre économique.

 

Mis en ligne le par Delattre

Je suis totalement contre ce projet désastreux !!

Mis en ligne le par Anonyme - Particulier né dans le département

Projet très favorable et important.

Il faut finir le périphérique de Montpellier au plus vite avec le lien Nord jusqu’à Bel Air . C'est indispensable

Nous avons plus de dix ans de retard dans notre agglomération sur les infrastructures.

Construire des logements sociaux n'est pas la solution à tout, on ne peut pas toujours construire des bâtiments, On ne peut pas non plus mettre des lignes de tramways et de bus partout, même s'il en faut encore, qui ne résoudrons pas les problèmes de contournement de la métropole.

De plus c'est travaux permettrons aux entreprises de créer des emplois indispensables dans la région.

Je préfère payer des impôts pour créer du travail plutôt que payer le RSA. Trop de social tue le social ! c'est comme la pub. Cela ne veut pas dire que je suis contre le social.

Et les voitures il y en aura encore car elles vont devenir de plus en plus propres.

Cette liaison est indispensable pour ceux qui arrivent du Nord et qui vont vers l'ouest.

Indispensable pour qu'il y ai justement moins de véhicules , poids lourds notamment, dans Montpellier.

Et il faut le faire bien de façon à ne pas y revenir dans cinq ans. Ce sont des travaux que l'on fait pour DES décennies.

Mis en ligne le par Delattre

Je suis totalement contre ce projet qui est un réel désastre écologique ! Favorisons plutôt les pistes cyclables et les transports en commun plutôt que de privilégier les voitures individuelles.

Mis en ligne le par Anonyme

Votre avis : Je suis défavorable à ce projet qui aura pour conséquence d'augmenter la pollution et les nuisances liées à l'augmentation significative du trafic routier. L'impact environnemental du projet semble largement sous estimé, notamment s'agissant des nuisances pour les riverains, de la qualité de l'air ou de la préservation de l'environnement et de la biodiversité du site. Le contournement serait une coupure supplémentaire pour les habitants de la zone ouest de Montpellier. Des solutions alternatives permettant d'améliorer l'offre de transport public et de développer les infrastructures favorisant les déplacements doux sont à envisager avant d'avoir recours à des solutions coûteuses au niveau économique et sociétal.