Consultez tous les avis (registre numérique)

Voici les observations et propositions sur le Contournement Ouest de Montpellier, reçues sur ce site internet, soumises au Commissaire enquêteur.

Ces avis ont été publiés pendant l'enquête publique qui devait de dérouler du 24 février au 3 avril 2020, mais qui a été suspendue le 20 mars pour éviter la propagation du covid-19.

Avec la reprise de l'enquête publique, les avis reçus du 17 août au 7 septembre seront de nouveau publiés.

Les messages d'insulte ou de diffamation, les messages à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, ont été exclus.

676 avis

Mis en ligne le par Teyssèdre - Maire de Rodez - Président de Rodez Agglomération

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Maire de Rodez et de Président de Rodez Agglomération, je souhaiterais pouvoir défendre le projet de contournement ouest de Montpellier.

En effet, comme vous devez le savoir, nombreux sont les Aveyronnais et Ruthénois qui empruntent très régulièrement l’A750 ou l’A9 pour venir séjourner dans l’Hérault ou dans l’Aude. La proximité de notre territoire, tourné vers la Méditerranée, fait que nous sommes également concernés par les aménagements routiers qui sont en projet dans ces départements. Aménagements routiers qui doivent être aujourd’hui repensés pour mieux connecter les territoires et les Hommes.

Ce projet, qui a vocation à relier l’A750 à l’A709, serait de nature à fluidifier la circulation et à réduire les temps de trajet des nombreux usagers de cet itinéraire.

Au-delà, cette infrastructure permettrait de séparer la circulation de transit qui nuit à l’environnement, à la sécurité et au cadre de vie des habitants des quartiers situés en proximité de cet axe de la desserte inter-urbaine de la commune de Montpellier pour ses riverains. Il serait de nature à mettre fin à une saturation du réseau occasionnant pollution, ralentissement et dangers en matière de sécurité routière.

Pour l’ensemble de ces raisons, il m’apparaît souhaitable de soutenir un projet de type « boulevard urbain », adapté aux usages, cohérent en matière d’aménagement du territoire et respectueux de l’environnement et des habitants.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Commissaire Enquêteur, l’expression de mes respectueuses salutations.

Christian Teyssèdre

Maire de Rodez

Président de Rodez Agglomération

Mis en ligne le par ANONYME

non au COM, une aberration ! Oui aux alternatives!!!! Pistes cyclables, transports en communs!

 

Mis en ligne le par Garcia

Ce projet va entraîner plus de pollution, plus de flux automobile, et va réduire les espaces naturels.

Il ya tellement mieux à faire avec l'argent public !

Mis en ligne le par leboeuf

Je suis défavorable à ce contournement car les nombreuses expériences montrent que plus il y a de possibilités pour les voitures, plus il y a de voitures. La qualité de vie à Montpellier ces 1à dernières années s'est nettement dégradée à cause de l'augmentation du nombre de Montpelliérains et de la croissance consécutive du nombre de véhicules, créant pollution, pollution sonore, danger pour les piétons, augmentation des durées de trajets à cause des bouchons... Le nombre de terres agricoles diminue alors que la crise nous démontre encore une fois que nous devons développer notre autonomie alimentaire et pour cela privilégier une agriculture locale. Ce projet toucherait 25 hectares aujourd'hui agricoles. Stoppez les projets de bitumisation!!! L'attractivité d'une grande ville se mesurera bientôt à sa qualité de vie. Ouvrons les yeux sur nos voisins du pays bas et privilégions les moyens de transports doux pour préserver notre air et simplement pouvoir respirer!!

Mis en ligne le par REGI

Il faut rendre les transports plus intelligents plutôt que de multiplier les infrastructures routières. Couteuses et mauvaise pour l'environnement

Mis en ligne le par Durand - Nous Sommes

Mettre encore un "pognon de dingue" dans une autoroute urbaine est une hérésie quand on sait l'urgence climatique et écologique.

Non à ce grand projet inutile et climaticide du 20ème siècle

Mis en ligne le par VEROL

non au COM

Mis en ligne le par crochemore

Totalement défavorable

Mis en ligne le par LAUZE - UNICEM Occitanie Délégation Méditerranée

Il est stratégique que le projet de Contournement Ouest de Montpellier puisse enfin se concrétiser. En effet, cette infrastructure va participer à l’aménagement durable du territoire métropolitain en raccordant directement A9 et A750. Non seulement, elle va fluidifier le trafic en limitant la pollution et en améliorant la sécurité de tous les usagers. Mais encore, la réalisation d’un tel axe structurant va permettre de réduire les temps de trajet, paramètre fondamental pour les acteurs économiques.

Mis en ligne le par Martel

Bonjour,

A l'heure du réchauffement climatique et de l'urgence de devoir vivre mieux, il ne me semble pas convenable de favoriser les déplacements en voitures individuelles.

Les projets d'infrastructures routières doivent laisser place aux projets de développement de transports en commun et de réseaux cyclables.

Réquisitionner des hectares de terres agricoles alors que nous devons au contraire augmenter la végétalisation et envisager de plus en plus d'oasis ou éco lieux est complètement contraire à la démarche du pacte pour la transition écologique.

Il faut trouver une solution plus verte pour mettre tout le monde d'accord et replacer des emplois hors de la ville pour fluidifier les déplacements.

Les solutions alternatives existent, il est urgent de rassembler tout le monde autour d'un projet éco responsable qui convienne à tous et surtout à la terre que nous laisserons à nos enfants.

Merci.

Mis en ligne le par Doulain - NousSommes

Nous exprimons dans ce document un avis défavorable à ce projet.

Depuis maintenant 60 ans, la grande majorité des investissements pour les infrastructures de transport s'est concentrée sur la voiture. Les projets se sont succédés et ont façonné nos villes dans une logique qui se répète, projets après projets :

1/ Une infrastructure coûteuse et destructrice décharge un segment saturé pour un gain de temps espéré sur le trajet

2/ Un grand nombre de nouveaux habitants déménage dans des zones plus éloignées de la ville. La périurbanisation se développe toujours plus loin.

3/ En quelques années seulement, la circulation est de nouveau saturée. Les temps de transport s'allongent et la grogne augmente chez des automobilistes maintenant prisonniers de ce mode de transport. Une nouvelle route ou un nouvel agrandissement semblera alors être la seule réponse possible.

Ce phénomène s'est déjà répété à de nombreuses reprises autour de Montpellier : le traffic sur l'A709 (doublement de l'A9) a augmenté de 20% en seulement quelques années et cet axe est aujourd'hui à nouveau saturé. Aucune ville dans le monde n'a réussi à résoudre ses problèmes de circulation en construisant toujours plus de routes. Le département, lui-même promoteur du projet du Contournement Ouest Montpellier, estime qu'à terme le gain de temps sur le parcours ne sera que de 3% soit seulement 2 minutes sur un trajet d'une heure.

Au regard de ces effets attendus, nous ne pouvons que constater que nous sommes face à un énième grand projet inutile. Il n'y a plus aucune justification au sacrifice de dizaines d'hectares de zones naturelles et agricoles. A titre de comparaison, les 400 millions d'euros (280 millions + prévision d'explosion du budget) équivalant à ces 6 km d'autoroute et 5 échangeurs pourraient permettre la construction de 1200 km de pistes cyclables, 200 écoles ou 20km pour un tram-train express au delà de Pignan.

Le courage, c'est aujourd'hui de mettre un coup d'arrêt réel, acté et écrit à ce projet, quel qu'en soit le mode ou la ruse de financement (local, départemental, régional, étatique ou privé). Cela permettra d'arrêter la spéculation qui sévit à l'Ouest de notre ville menée par des promoteurs avides de terres agricoles à artificialiser. Cela permettra à nos élus d'enfin travailler à des solutions alternatives et d'avenir pour les mobilités à Montpellier et dans la Métropole.

Mis en ligne le par Mouton

En ce qui concerne l'étude acoustique du projet "contournement Montpellier-Ouest', il serait très souhaitable de prévoir la mise en place d'une protection acoustique supplémentaire pour protéger les lotissements situés sous le château d'eau de Saint Jean de Védas. En effet , les lotissements, situés entre l'allée de la Marquerose et les Hauts de Saint Jean (et dont les premières maisons ne sont situées qu'à 400mdu COM) sont exposées aux nuisances sonores du nouveau projet.le projet prévoit la mise en place d'un merlon phonique coté lotissement de la Fermaude pour le protéger, ce qui est compréhensible. cependant, ce merlon va avoir pour effet de renvoyer le bruit sur le versant qui lui fait face et qui est très dense en habitations. ceci va aggraver la situation actuelle pour un nombre important d,habitants de saint Jean. Ce point peut être fortement atténué par la mise en place d'une protection phonique symétrique au merlon coté Fermaude dont le détail est explicité dans le document joint. Cette disposition aurait peu ou pas d'impact financier sur le projet et améliorerait le quotidien des védasiens impactés..

Mis en ligne le par Aberdam

La question posée est de savoir si ce projet est d'utilité publique or plusieurs éléments démontrent clairement l'absence d'utilité du projet.

Tout d'abord d'aspect hautement anti-écologique de ce contournement routier, qui entrainerait notamment la destruction de plusieurs dizaines d'hectares de zones agricoles et naturelles, un triplement du nombre de véhicules avec son lot de pollutions sonore, de l'eau et de l'air, allant ainsi à l'encontre de textes nationaux et internationaux, comme la loi L.O.M ou les accords de Paris sur le climat.

Ensuite l'absence d'utilité pour répondre aux besoins des habitants.

Oui il est nécessaire de répondre à la problématique des déplacements à l'Ouest de la Métropole. Cependant, le dossier le montre, ce projet de Contournement n'apportera qu'un gain de 3% de temps de trajet et les tronçons actuellement congestionnés le seront encore. Ce projet ne démontre donc pas son utilité dans la résorption des embouteillages quotidiens du secteur.

Depuis des dizaines d'années la congestion automobile avance au rythme de l'étalement urbain et des doublement de voierie, mais les automobilistes restent prisonniers de leurs voitures, avec les conséquences désastreuses que l'on connait en terme de temps perdu, de santé publique, de coût environnemental et de dépenses publiques. Il est temps de mettre un frein à cette course en avant du règne de la voiture individuelle et de développer enfin TOUTES les solutions de mobilités (transports en commun efficaces, mobilités actives, covoiturage, ...) afin de faciliter réellement les déplacements sur le secteur.

Enfin, au delà de ces questions de fond, c'est la forme de la déclaration d'utilité publique en elle même qui est remise en question suite aux dernières élections municipales.

Le dossier soumis au public indique en page 66 de la pièce C que le projet est financé à 56% par les collectivités territoriales concernées (Région, Département, Métropole).

Or le Département de l'Hérault s'est désengagé financièrement de ce projet, tout comme Montpellier Méditerrannée Métropole suite aux engagements de campagne de M. Delafosse, désormais Maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Or aucun projet d'infrastructure de transports ne peut être lancé sans "un plan de financement exhaustif, crédible et garanti" comme le rappelait Mme la MInistre des Transports suite à l'arrêt du Tribunal Administratif relatif au Grand Projet ferroviaire du Sud Ouest (GPSO) suspendant le projet. Les nouveaux projets d'infrastructures de transport doivent présenter dans leur dossier de déclaration d'utilité publique (DUP) un plan de financement faisant apparaître l'engagement financier des partenaires du projet. Un tel plan de financement ne peut actuellement pas être présenté pour ce projet qui n'est plus porté financièrement et politiquement.

Tant pour les éléments de fond (aspect hautement anti-écologique et absence d'impact positifs en terme de déplacements sur le secteur), que pour les éléments de forme (projet contraire aux législations nationales et internationales en vigueur, projet non financé en l'état remettant en question la déclaration d'utilité publique), je prononce un avis dévaforable à ce projet.

Mis en ligne le par Mouton

Le contournement de Montpellier-Ouest est bien sûr indispensable au vu de tous les bouchons qui obstruent l'entrée de Montpellier et qui s'aggravent au fil des ans. A mon sens, il serait judicieux de privilégier le projet de Lien, Licom et Scot pour réaliser un vrai contournement et éviter l'engorgement à partir de Juvignac. Ainsi, en continuant le lien à partir de Bel Air et en rejoignant l'A709 à Fabrègues, cela permettrait d'éviter tous les viaducs prévus et de prévoir uniquement un pont sur la D5 et réduire considérablement le coût des travaux.

Mis en ligne le par Nougier

L'avenir de Montpellier est dans les mobilités douces et partagées, y compris dans son lien aux autres villes de la Métropole. Sachant cela, construire une autoroute surnommée boulevard urbain est à des années-lumière de ce qu'il faut faire. Nous voulons un projet concerté, qui prévoie de voies cyclables, des voies pour les transports collectifs, tout en augmentant justement cette offre de transports collectifs. La voiture, c'est la norme d'une époque révolue.L

Mis en ligne le par Anonyme

Contre ce projet qui amenera de nouveaux vehicules sur les routes (trafic induit).

Mis en ligne le par Anonyme

Un périphérique créerait une frontière entre les habitants privilégiés de Montpellier intra-muros et ceux des villages alentours.

Cette discrimination serait amplifiée par le fait que les habitants du centre de Montpellier peuvent se passer de la voiture avec le tram et le vélo, alors que les habitants extra-muros sont condamnés avec ce genre de projet à n'utiliser que la voiture.

Je suis donc opposé à ce projet anti-social.

Mis en ligne le par Anonyme

Je suis favorable au projet du COM qui est un projet majeur et indispensable car il reliera l'A750 à l'A9. Ce projet permettra:

- de réduire le trafic de transit au sein de Montpellier (Avenue de la Liberté) et donc la pollution de l'air

- de supprimer les ''points-noirs'' de circulation que sont actuellement les carrefours giratoires Maurice Gennevaux, Rieucoulon et de la Comdamine et donc de réduire les embouteillages infernaux qui y sont présent aux heures de pointes (ainsi qu'au niveau de l'A750 en entrée de Montpellier).

Cependant, je suis très septique sur le fait de remplacer les carrefours giratoires Maurice Gennevaux et Rieucoulon en carrefour à feux. Je crains que le gain de fluidité qu'apporte le projet de COM soit tout simplement neutralisé sur les axes Ouest/Est (entrée et sorties de ville de Montpellier, par la mise en place de feux à ces 2 points de circulation. Le maintien de carrefour giratoire devrait être privilégiés (comme au carrefour Agropolis).

Enfin, il est aussi très important de réaliser les 2 projets complémentaires que sont le LIEN et la ligne 5 de tramway jusqu'à Lavérune.