Consultez tous les avis

Voici les remarques, avis ou suggestions sur le projet, soumis à la DREAL Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées.

Les messages d'insulte ou de diffamation, les message à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, ont été exclus.

Ces avis sont publiés pendant la concertation officielle en septembre octobre 2016.

70 avis

Mis en ligne le par B

A l'heure du réchauffement climatique, il est urgent de consacrer de tels budgets à des transports propres : une ligne 6 de tram, des navettes photovoltaïques. Certainement pas un tapis pour les voitures individuelles.

Mis en ligne le par BELHAJ

Lors de la réunion j'ai malheureusement entendu que le projet ne concernait pas la traversée de Juvignac, pourtant ces milliers de véhicules supplémentaires, cette nuisance sonore encore amplifiée et ces particules polluantes de plus en plus nocifs pour notre santé, sont et le seront encore plus avec la réalisation de ce projet tout le long de Juvignac

Ce projet de COM est peut être une bonne idée mais nier l'impact sur l'ensemble de la ville de Juvignac est incroyable.

Les riverains sont déjà excédés avec le flux actuel que nous subissons au quotidien, sans parler des engorgements matinaux pour se rendre sur nos lieux de travail ou déposer nos enfants scolarisés etc...

Des mesures pourraient être faites en attendant des projets qui concerneraient enfin "directement" les Juvignacois : réduire la vitesse sur cet axe et surtout des murs anti-bruits le long d'un axe routier fortement fréquenté qui coupe Juvignac en deux.

La souffrance des habitants de Juvignac a bien été soulevée lors de la réunion de présentation du projet COM.

Ce serait bien que les responsables habilités se penchent sur le dossier de Juvignac et trouvent enfin des solutions en adéquation avec la réalité et les habitants surtout que la situation est déjà critique et le sera encore plus quand ce gros projet aboutira et que rien n'aura été prévu pour les Juvignacois.

Mis en ligne le par Petit Jean

Vedasien, je dis oui au com, mais pas d'autoroute, une 1×2voies, ce qui limitera les nuisances et permettra d'économiser les deniers publics...

Mis en ligne le par Petit Jean

Bonjour,

Vedasienne, je n'ai pas envie d'une autoroute à st jean, oui pour le com mais à 1×par 2 voies.

Cordialement

Mis en ligne le par Miralles

Bonjour,

A l'instar de beaucoup de Juvignacois, je pense que faire une déviation bien plus en amont de l'A750 aurait été bien plus efficace, et je me demande avec 1000 voitures de plus par an (comme cela a été dit) comment nous allons sortir de Juvignac aux heures de pointe dans 5 ou 10 ans avant la mise en place du fonctionnement ?

Par contre je ne peux que suggérer de rendre l'avenue de l'Europe de la Paillade à la libre circulation, car ce qui a été fait en la coupant, et en déviant les voitures qui allaient vers Euromédecine ou St Gély et autres vers Pierres Vives a contribué à "ENGORGER" encore un peu plus l'arrivée de l'A750 et les bouchons se font de plus en plus denses sur le pont avant Pierres Vives tous les matins, pendant que l'ancienne av de l'Europe se transforme en parking !

Cette mesure aurait au moins une efficacité immédiate, et n'est pas compliquée à mettre en œuvre. Personne n'a aujourd'hui compris cette déviation.

Mis en ligne le par Valette

Bonjour j'habite Juvignac et emprunte l a750 tous les jours. Comment les personnes en charge du réseau routier n ont pas pu prévoir l'engorgement de cet axe avec tous les programmes immobiliers qui ont été validés dans les communes avoisinantes et qui convergent toutes vers l'a750? Ce projet de contournement risque d arriver bien trop tard au vu de la progression exponentielle des bouchons. De même la traversée obligatoire de Juvignac pour pouvoir utiliser le tramway me semble une hérésie.

Mis en ligne le par DOUAY-GRUMELARD

Habitant Cournonterral, nous passons toujours pas Saint-Jean-de-Védas pour nous rendre au sud de Montpellier. C'est plus court en kilomètre. Par contre, nous sommes obligés de traverser Saint-Jean-de-Védas.

Passer par Laverune est compliqué du fait du rond point Genneveaux. Suivant les heures de la journée, c'est beaucoup trop chronophage.

La mise en service du COM nous permettrait de gagner beaucoup de temps et d'éviter de traverser une commune avec tous les dangers et la pollution que cela implique.

Mis en ligne le par Association du Mas de Neuville

En tant que riverains de l'Avenue des Moulins, nous avons une idée assez précise de l'impact de ce nouveau contournement

En 2005, le Conseil Général de l'Hérault a lancé le chantier de transformation en Boulevard Urbain (en gros un périphérique avec des feux) de la RD65 afin de "fluidifier" le trafic dans le nord de Montpellier

On peut dire que c'est une réussite : 10 ans plus tard, le trafic a explosé passant au Rond-Point d'Alco, de 15000 voitures par jour à 40000 (dont plus de 1500 poids-lourds quotidien en transit pour la plupart)

Quant aux bouchons, ils ont progressé de 1h00/1h20 à 4h30 tous les jours hors WE

2005 : 2 fois 30/40mns (matin et soir hors vacances scolaires et mercredi). 2015 : 2 fois 2h00 + 30mns le midi, tous les jours, y compris vacances scolaires)

Bilan : nous respirons 4 fois plus de particules (quant on sait que la pollution tue 48000 personnes/an en France) et le bruit est insupportable, y compris la nuit lorsque des poids-lourds polonais, hollandais etc ... sont lancés à plus de 80 km/h (le Préfet a déclaré l'avenue des Moulins non accidentogène, donc pas de radar à attendre)

Et comme ce trafic poids-lourd va ou vient justement de l'axe visé par le COM, nous nous attendons encore à une augmentation de la circulation

Je note dans le Magazine de la Métropole : "Le projet permettra de contenir la circulation d'origine péri-urbaine et de transit sur un itinéraire adapté et de limiter ainsi le trafic routier à travers le centre urbain"

Ravi d'apprendre que la périphérie peut respirer du diesel du moment que le centre ville est préservé

Avec la COP21 en 2015, on pouvait attendre autre chose de nos élus, mais visiblement ils sont restés sur le paradigme années 1970/1980

Mis en ligne le par Prince

Bonjour,

J’habite Saint Jean de Vedas depuis 6 mois. C’est une horreur ! Une horreur pourquoi ?

Car, il s’agit d’une ville traversée de part en part, tant sur l’axe Nord-Sud que Est-Ouest par des milliers de véhicules quotidiens.

Les conséquences sont une congestion des routes principales RD613 et R D116, puis des routes communales, non adaptées pour un tel trafic, comme les routes du centre-ville, et des quartiers comme celui des roudéres, de la rue de la Jasse, de la rue de la gare…

Dans ces zones, la qualité de l’air, l’ambiance acoustique, la sécurité (piton et vélo) sont considérablement dégradées. L’insécurité routière est permanente (excès de vitesse, doublement en zone 30km/h).

Ce n’est pas en disant NON au COM, que ces pollutions vont disparaitre.

Le COM, ainsi que le LIEN sont indispensables pour "aspirer" cette circulation de transit déjà existante et qui va continuer s’accroitre grâce à l’attractivité de la métropole Montpelliéraine, de la zone d’activité de Fabrégues ainsi que des projets d’urbanisation et des aménagements futurs, comme la clinique de Saint-Jean.

L’option 3 au sud est la plus pertinente car elle offre le plus de fonctionnalités. Et la variante 2 au nord est une réponse cohérente entre fluidité du trafic et impact environnemental (en supprimant une partie de la RD132, pouvant redevenir une zone naturelle).

Le projet tel que proposé aujourd’hui, dans le respect des zones agricoles et naturelles qu’il traverse permettra de reprendre les eaux de ruissellement non traitées aujourd’hui, augmentera l’offre et la fluidité des transports en commun en prévoyant le passage de la ligne 5 et réduira les nuisances acoustiques actuelles par la mise en place d’un mur.

Pourquoi ne pas développer ce projet avec le référentiel Haute Qualité Environnemental Infrastructure ?

www.certivea.fr/certifications/certification-hqe-infrastructures

Mis en ligne le par ALDEBERT

Vu le montant de l'opération qui met en péril la priorisation de l'opération par l'état qui favoriserait la déviation de la RN 113 à l'Est de Montpellier pour quoi ne pas réfléchir à une solution minimale moins onéreuse.

En effet le problème principal de l'itinéraire actuel entre l'échangeur de JUVIGNAC et l'entrée actuelle de l'A9 à St Jean de Védas réside au franchissement des 4 carrefours giratoires "Plans" qui créent des embouteillages sur les routes adjacentes (RD5 / CD613 /CD612....). Vouloir à tout pris faire une "autoroute" à 2x2 VOIES génère donc ce coup exorbitant alors qu'une simple "mise en dénivelé de ces 4 carrefours permettrait de "fluidifier de façon satisfaisante l'itinéraire principal et de libérer les flux transversaux qui proviennent des communes extérieures et qui veulent simplement entrer dans Montpellier tous les jours. Au final le cout serait "considérablement" réduit et permettrait aux collectivités (Etat, département, Région et Métropole) de financer les 2 projets à l'Ouest comme à l'Est. Un peu de modestie sur ce type d'infrastructures ferait du bien aux finances publiques tout en améliorant la situation pour les administrés; La réalisation actuelle de nombreuses opérations d'urbanisation sur ce secteur nécessite de trouver une solution "URGENTE" et d'éviter de partir pour 20 ans de plus faute de financements cohérents.

Mis en ligne le par Vivares

Pourquoi ne pas traiter le contournement Ouest de Montpellier, avec la terminaison du lien qui date aussi depuis de nombreuses années ????

Mis en ligne le par Gimeno

Très bien de penser au contournement ouest de Montpellier, mais il ne faudrait pas oublier LE LIEN et notamment la portion à l'est de la commune de Vendargues. Les riverains vendarguois de cet axe en ont assez de risquer leur vie en le traversant quand ils veulent se promener à la Cadoule. Les promesses rendent les enfants joyeux......

Mis en ligne le par VINCENT

La COM est indispensable mais l'échéance est beaucoup trop longue .A faire en urgence:

- METTRE EN 2X2, LA VOIE RAPIDE RD132 QUI AUJOURD'HUI EST EN SIMPLE VOIE RETRECIE, LORSQUE L'ON ARRIVE AU ROND POINT "chez paulette" ou carrefour Gennevaux dans le sens Juvignac vers St Jean de Védas.

- METTRE EN SENS UNIQUE LA D5E DANS LE LOTISSEMENT DE LA PLAINE DE JUVIGNAC AFIN DE LIBERER UN ESPACE D'UN TRAFIC INSENSE !!!!, QUI EST DEVENU UN RACCOURCI ET PLUS UN ENDROIT TRANQUILLE DANS LES VIGNES OU LES JUVIGNACOIS PEUVENT ENCORE TROUVER DE LA NATURE ET UN PATRIMOINE PRESERVE.

Mis en ligne le par Conseiller Municipal ST JEAN DE VEDAS (sans étiquette) VERNAY

Le COM est indispensable au sens d’un lien qui relie les A750 et A709. Cependant, ce lien doit se faire en préservant la vie et l’environnement des habitants de la commune de St Jean de Védas. L’option autoroute à 2x2 voies présentée à la concertation ne doit pas être la seule option proposée à la population. L’option route à 2x1 voie sans interruption limitée à 90 km/h doit être étudiée et présentée. Un comparatif des 2 options avec les coûts, les impacts sur le trafic, les impacts sur les critères de qualité de vie (pollution, bruit…) doit être présenté par un organisme indépendant des lobbys routiers et serait alors de nature à permettre aux Elus une décision éclairée puisque cela engage la qualité de vie sur St Jean de Védas pour les années à venir. Devant l’absence de choix, je suis CONTRE le seul projet COM autoroutier mais je suis POUR un projet COM à l’échelle des besoins de la population de l’Ouest. Enfin, une réduction du coût de ce projet permettrait de le voir réaliser plus rapidement et permettrait aux différentes collectivités de poursuivre les projets de transport collectifs pour l’Ouest et notamment la ligne 5 du tramway car nous le savons tous, l’argent public est désormais plus rare donc autant bien l’utiliser.

Ci-joint mes réflexions sur sujet et ma demande d'un débat au conseil municipal de St Jean de Védas.

Mis en ligne le par Conseiller Municipal Juvignac . Elu d'opposition " non inscrit " BOUISSEREN

Concernant la consultation relative au contournement ouest de Montpellier, et plus précisément l'impact sur notre commune de Juvignac, 3 variantes sont proposées, soit concernant la commune de Juvignac : l'échangeur Nord permettant un raccordement de la route RD 132 à la route RN109 appelée par erreur dans le cadre du projet A 750.

Précisions, l'autoroute A750 s’arrête à l'échangeur de Fontcaude, la partie suivante jusqu'à l’échangeur Willy Brandt et Montpellier se nomme RN 109.

Autre précision, les 3 variantes ne prennent pas en compte l'étude de faisabilité d'un transport collectif compétitif sur l'axe « Gignac/station d'échange de tramway L1/L3 réalisée en 2009 sous la houlette du Conseil Général de l'Hérault.

Ce projet propose la création d'une voie centrale sur la RN 109 réservée aux transports en commun depuis l'échangeur de Fontcaude jusqu'à l’échangeur Willy Brandt, ainsi qu'une voie réservée jusqu'à l’échangeur Spaak et le parking Mosson. Un élargissement de la chaussée existante coté sud qui passe de 25m à 28m70 pour un budget évalué à 15millions d'Euros environ.

Cela signifie t' il que ce projet est définitivement abandonné ?.

La variante 1 proposée pose le problème d'une boucle en bordure immédiate de maisons gage d'une pollution sonore et atmosphérique. Cette boucle s'inscrit en majeure partie dans une zone inondable comprenant un bassin de rétention ce qui impose la réalisation de 2 ouvrages hydrauliques

La variante 3 propose elle une boucle côté est dans une zone ; Bonnier de la Mosson inondable et comprend pour les mêmes raison la construction d'un ouvrage Hydraulique important, mais n'impacte pas les habitations situées côté Juvignac.

La variante 2 propose elle une boucle côté ouest et impacte le vignoble de l'Engarran partiellement inondable. Elle nécessite également la réalisation d'un ouvrage Hydraulique important, mais n'impacte pas les habitations situées côté Juvignac déjà concernés par la RN 109. Le gros des travaux routiés dans ce cas pourront être réalisés sans perturber la circulation sur la RN 109 ce qui représente également un plus non négligeable.

En conclusion, je suis d'accord avec votre proposition d’aménagement préférentiel et le choix de la variante 2 en raison des impacts environnementaux et humains limités ainsi que pour le phasage des travaux qui pour une bonne part pourront se réaliser sans causé de gène à la circulation.Un regret cependant, l'impact sur le vignoble de l'engarran, mais malheureusement, l'on ne fait pas « d'omelette sans casser des oeufs ». Dans ce cas l’Intérêt général doit prévaloir.

 

PS – Joint en fichier plan zones inondables réalisé par le Conseil Général ( novembre 2009 ) dans le cadre de l'étude de faisabilité d'un transport collectif compétitif sur l'axe «  Gignac/station d'échange de tramway LI/L3.

Ce plan modifie les zones inondables précisées dans le cadre de l'étude ; mais confirme ( hélas ) les zones impactées lors des dernières inondations de 2014.

A prendre en compte donc dans le cadre de cette concertation.

Mis en ligne le par BELLARD

Oui oui oui à ce projet !

Nous l'attendons depuis trop longtemps...

Le contournement va permettre de désenclaver toute la zone Ouest de Montpellier, en la connectant directement à l'Aéroport, la future gare TGV, les zones commerciales comme Odyseum, les plages, etc.

Il permettra également de séparer le trafic local du trafic de transit/des estivants, rendant l’accès à la ville plus facile aux travailleurs lors des heures de pointe.

Ce contournement est aussi nécessaire dans le plan de création de la Zone d'activité de Naussargues/Bel Air. Si nous voulons que des entreprises de pointe viennent s’installer dans l'Ouest, avec toutes les retombées que cela comprend en termes d'emploi et d'activité pour les communes avoisinantes, il faut vraiment que cette zone soit directement connectée aux autoroutes et (aéro)gares.

Bien évidemment, il faudra limiter les impacts environnementaux pour que la vie aux alentours reste agréable (même si ça ne peut pas être bien pire qu'actuellement avec les bouchons).

Mais de grâce ! Arrêtons avec tous ces recours qui ne font que retarder les projets de plusieurs années.

La logique veut que ces voies de communications se fassent, donc avançons !!!

Mis en ligne le par Association Saint Jean Environnement LAPORTE

Intervention de l’association SAINT JEAN ENVIRONNEMENT, présentée succinctement en réunion publique du 27 sept à St Jean de Védas par Bernard LAPORTE,membre du Bureau de l'ssociation.

Le COM, pourquoi ? pour qui ?

- les résidents de l’Ouest, qui ont choisi l’air pur, et la taxe foncière allégée !

- les transporteurs routiers, et le trafic de transit (un beau cadeau qu’on leur fera !)

- Les Védasiens n’ont pas réclamé le COM, les décisions ont été prises, on nous l’impose ! Il n’y a pas lieu de nous réjouir (comme le laisse penser notre municipalité). Nous respirerons leurs rejets !

Où sont les priorités ? les schémas, montrent une ligne 5 du tram, un prolongement de la L2. Faudra-t-il 20 ans de plus pour les avoir. Où est la cohérence ? Pourquoi ces infrastructures ne sont-elles pas mises au rang 1 des priorités pour réduire le trafic résidentiel et favoriser l’intermodalité. Le COM sera un aussi facteur aggravant d’étalement urbain !

Le COM, barreau autoroutier stratégique, mettra en relation directe toutes les destinations Nord-Sud & Est-Ouest : Résultat : une augmentation colossale du trafic. Conçue au départ à 2x2 voies, dès son achèvement, comme toutes les rocades des grandes villes, il faudra l’élargir à 2x3 voies !

Pour résumer le COM c’est:

- 7000 tonnes par an de CO2 en plus. C’est gigantesque !, il faudrait planter quelque 70.000 grands arbres pour l’absorber et le stocker ! Et nos engagements COP21 ?

- des tonnes de gaz toxiques (Oxydes d’Azote, Ozone, imbrûlés,…), les arbres seront utiles

- des tonnes de particules fines (échappement, freins, pneus, chaussée, …), ses répercussions sur la santé, et une mortalité importante par complications pulmonaires. Là-aussi le remède, c’est l’implantation de zones arborées au plus près des voies, filtrant l’air. La limitation de la vitesse des véhicules, réduit aussi la production et le brassage des particules.

- le Bruit. Nous avons déjà l’A9 ! le bruit s’y propage sur plus de 2km en ligne directe, et plus loin encore porté par le vent. Le COM sera pire car situé sous les vents dominants, et plus proche des habitations. Il faudrait que le COM soit en totalité en dénivelé négatif, voire en tunnel, et que là où c’est impossible, il y aura des murs ou talus efficaces. Les rideaux d’arbres apportent un complément d’atténuation. La réduction de la vitesse des véhicules réduit le bruit de roulement.

- le cloisonnement du territoire : c’est un problème majeur dans l’urbanisation péri-urbaine. Les voies infranchissables aux promeneurs et cyclistes créent une privation de liberté condamnant les humains à utiliser leurs véhicules individuels. Il engendre aussi un appauvrissement de la biodiversité. Il faut impérativement des franchissements végétalisés de grande largeur, voire des tunnels, pour recréer des continuités écologiques Le COM traversera notre commune du nord au sud sur 5 km. Avec l’A9 au sud, les 3/5 du périmètre de notre commune seront ceinturés d’autoroutes infranchissables

- destruction d’un millier d’arbres matures , des portions de vignes, des espaces naturels de haute qualité paysagère. Des paysages chamboulés pour une longue durée, qu’il faudra recomposer

- des travaux interminables, les Védasiens connaissent bien ce problème avec l’A9, Roquefraïsse, les nombreux projets immobiliers… Pour le COM nous sommes engagés pour vingt ans de travaux si l’on saucissonne le projet par tranches de 25 M€ ! Il faut revoir les financements pour accélérer le déroulement.

 

CONCERTATION

Nous avons tenté depuis 2 ans sans succès d’amorcer le dialogue sur le COM. La DREAL pendant ce temps a bien travaillé, en toute discrétion; elle a repris les études arrêtées en 2006, et vient nous proposer un projet bien ‘ficelé’, où il ne reste plus qu’à choisir entre quelques variantes. Mais la DREAL a tout faux ! elle a oublié l’essentiel : Comment réduire sérieusement l’impact écologique et social du projet ?

Le projet de COM est double :

- d’un côté il y a la construction d’un grand ouvrage routier, avec son financement par l’Etat et les collectivités

- de l’autre il y a projet global de mesures compensatoires ambitieuses, faisant l’objet d’un financement Etat séparé. Il ne s’agit pas simplement du ‘1% paysage’ prévu par les textes. Nous devons être exigeants sur ce point. Cette partie du programme doit elle-aussi être préparée soigneusement et faire l’objet de réflexions et concertations publiques. Cela relève aussi de l’aménagement du territoire (SCOT & PLU) de tout l’ouest de Montpellier.

Création d’un vaste Parc Naturel Urbain:C’est la proposition formulée par notre association. Il faut sanctuariser la totalité des 200 hectares d’espaces végétalisés, ou non encore construits dans le couloir du futur COM, pour créer un vaste poumon vert entre Montpellier et St Jean de Védas, en continuité vers la vallée de la Mosson au nord, et au sud vers la garrigue du Bosc par la ‘Coulée Verte’ de St Jean (inscrite à son PLU) :

- Plantation d’arbres en grand nombre, notamment à proximité des voies routières, il sera possible d’y préserver des activités agricoles ou viticoles, avec leurs emplois, et leurs produits

- L’existence du Rieucoulon permettra aussi la rétention de zones humides et rafraîchissantes.

- Réalisation de voies cyclables et cheminement doux récréatifs…

La reconstruction du COM est l’unique opportunité pour s’attaquer à un tel projet. De nombreuses villes en France ont déjà pris conscience de la nécessité de préserver de vastes espaces végétalisés en ville, et créé des Parcs Naturels Urbains.

Il faut aussi verrouiller l’urbanisation galopante dans ce secteur, favorisée par la proximité des dessertes routières. Cette densification va asphyxier totalement l’ouest de Montpellier quand elle aura comblé en totalité les zones encore ‘ouvertes’.

Ce Parc Naturel Urbain sera une solution efficace pour pallier en grande partie les conséquences de la création du COM que nous avons soulignées.

Ne laissons pas St Jean de Védas et Montpellier Ouest devenir l'endroit le plus pollué d'Occitanie, et le plus détérioré par les emprises autoroutières!

-----

Téléchargez l’étude sur l’impact du COM, sur le site www.st-jean-environnement.fr ou directement sur le lien

www.st-jean-environnement.fr/cadre-de-vie/contournement-ouest-de-montpellier/

Mis en ligne le par BRUNEL

AVIS RECU PAR MAIL

Bonjour

Nous sommes la concession poids lourds située au Rond Point du Rieucoulon, et je n’arrive pas à voir le tracé exact du com, et donc l’impact sur mon bâtiment et terrain.

Le premier projet devait m exproprier complètement. Quand est il de ce projet la ?